Situation initiale

Le Conseil fédéral et la Conférence suisse des directeurs cantonaux des travaux publics, de l’aménagement du territoire et de l’environnement (DTAP) ont adopté la « stratégie suisse pour la géoinformation ». Ils y expliquent comment ils souhaitent interconnecter des géoinformations actuelles et fiables et les rendre facilement accessibles à tous.

La vision intitulée Des géodonnées à la connaissance: des informations géolocalisées et interconnectées pour la Suisse définit la direction dans laquelle la communauté de la géoinformation doit désormais se développer.

La consolidation en cours de l’infrastructure nationale de données géographiques va ainsi se poursuivre. Elle doit évoluer vers une plateforme collaborative de coproduction et de partage de données. La plateforme permet et accélère alors l’émergence de nouvelles connaissances utiles relatives à nos lieux de vie.

Les grandes directions des activités futures en matière de géoinformation sont définies au sein de sept champs d’action.

Objectif

Un plan d’action comprenant des objectifs de mise en œuvre et des mesures est établi avec des spécialistes issus de tous les niveaux de l’administration. C’est un instrument de planification évolutif servant à la mise en œuvre de la stratégie et sa réalisation bénéficie d’un large soutien.

Coordination avec

Organe de coordination de la géoinformation au niveau fédéral (GCS)

Office fédéral de topographie (swisstopo)

Commission d’accompagnement Géoinformation de la DTAP

Mesures 2022/2023

  1. réunir les organisations de l’INDG et de la SGS, nommer les représentations de la CGC
  2. intégrer activement les membres de la CGC
  3. faire progresser et accompagner le plan d’action de la SGS tout en le soutenant, notamment:
  • le concept du portail de l’INDG
  • clarifier les flux de données et les compétences au sein de l’INDG (lier le champ d’action Géodonnées)
  • mesures relatives au géofutur (cf. actions 15, 22 et 23).